Bouchard & Daigneault

Sylvie Bouchard • Michel Daigneault

28 novembre, 2019 – 4 janvier, 2020

Photo prise par Guy L’Heureux.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

La Galerie Deux Poissons est heureuse de présenter Bouchard & Daigneault, une exposition regroupant une sélection d’œuvres des peintres montréalais Sylvie Bouchard et Michel Daigneault. Tous les deux poursuivent depuis des décennies des pratiques à la fois personnelles et contemporaines, leurs recherches s’inscrivent dans des problématiques propres à chacun d’eux dont l’enjeu est de questionner le processus de la peinture et de créer de nouveaux focus. Cette exposition cherche à mettre en valeur la qualité exceptionnelle des œuvres de ce duo, tout en créant un dialogue inédit permettant d’apprécier non seulement les liens entre leurs toiles, mais aussi, et plus distinctement, de mettre en valeur un éclairage subtil sur des éléments précis de leurs pratiques respectives.

Sylvie Bouchard crée et explore un monde étrange et fascinant de scénarios et de symboles oniriques d’où émergent personnages, animaux, objets et lieux, dans un style qui emprunte autant à la tradition occidentale du théâtre et de la théâtralité qu’aux courants du symbolisme, du surréalisme et du “new image painting”. Les toiles de Bouchard préconisent un travail tonal de la couleur tout en suscitant de puissantes résonances dans la gamme chromatique des gris, rehaussés par un usage aussi parcimonieux que stratégique des couleurs primaires et secondaires. Lentement et suivant son intuition, l’artiste y dévoile des scènes où règne une atmosphère déconcertante, caractérisée par l’intensité discrète de l’inquiétante poésie du fond et de la forme. Séduisante, invitante, l’œuvre confond toutefois le spectateur qui, assailli par ses questionnements, se retrouve flottant, comme égaré, parmi les étendues inexplorées de sa cognition.

Héritier de l’abstraction géométrique, Michel Daigneault étend sa pratique au-delà de celle-ci en proposant un examen de la multiplicité des approches de représentation du motif abstrait. Sa technique, amalgame consommé de plusieurs courants artistiques, questionne la planéité de la surface de l’espace pictural du formalisme, l’utilisant toutefois comme tremplin pour explorer son potentiel évocateur insoupçonné. La puissance de ces effets visuels captivants vient de l’incorporation de ces fugaces fragments de paysages et bribes de figurations qui se replient aussitôt dans l’espace abstrait. En résulte des tableaux qui frappent par la richesse et la sensibilité de la surface, de la forme et de la couleur ; des tableaux qui existent et s’expriment à travers l’autoréférentialité de leurs élégantes atmosphères.